BLOG DECO, BOUTIQUE, LIFESTYLE

Visite chez Démodé, le dernier endroit à la mode.

Démodé : le dernier endroit à la mode. Blog déco Chevé & Rogé.

Démodé Paris, un nouveau conte de fées !

À chaque fois que je découvre un lieu sur lequel Marie-France Cohen a « mis sa patte », je ne peux m’empêcher de penser aux contes de fées de mon enfance, dans lesquels certaines filles étaient parées de toutes les grâces, avaient toutes les qualités et tous les dons : la beauté, le style (même si on ne parle pas de « style » dans les contes de fées !), tricoter du fil d’or et cracher des roses et des diamants …

Et avec Démodé c’est encore le cas !

Démodé, Pop up store rue de Grenelle.

Marie-France Cohen (qu’on ne présente plus car ça deviendrait redondant !) Elysa et  Stéphanie ont transformé le  mini-bistrot « le Tourrette », au 70  rue de Grenelle, en un lieu qui tient à la fois de l’échoppe, de la galerie d’art et de la caverne d’Ali Baba …

L’endroit n’est pas bien grand, mais il regorge de trésors !

D’abord on a l’oeil attiré par une grande toile « rose » du peintre Gaël Davrinche avec ses motifs floraux, qui donne le ton à ce lieu.

Des variations monochromes du peintre illuminent les murs et les coussins rose poudré posés au sol leur font écho.

La suspension Brass toute dorée – signée Paola Navone pour Gervasoni- comme une cymbale, diffuse sa douce lumière au dessus de l’avalanche de coussins.

On est séduites par la poésie de quelques fleurettes dans de jolis vases, roses, eux aussi.

… ou par les bouquets « de rien » que l’on découvre dans de petites  fioles transparentes, posées sur un comptoir en zinc.

Démodé : 1er acte, une collaboration avec Gaël Davrinche.

L’exposition des toiles de Gael Davrinche et la déclinaison de motifs des toiles du peintre sur des objets déco, sont le 1er acte de Démodé et de son pop up store qui restera ouvert jusqu’en février

Les motifs floraux peints par l’artiste sont repris sur les coussins en velours (110 €).

On les retrouve aussi avec bonheur sur des assiettes signées Jars, (à partir de 35 €)

… ainsi que sur de très jolis carnets et cartes postales (9 € et 2 €).

Tout ce qu’aiment les filles, tout ce qu’elles ont toujours aimé sans se soucier de la mode ou de l’air du temps : les beaux paquets-cadeaux, l’or dans les joints des carreaux de ciment, l’or des petits bijoux délicats… on trouve tout dans cette boutique hors du temps.

« Démodé », beau qualificatif pour un si joli lieu : longue vie à cette boutique, qui a son équivalent depuis peu sur un : site internet du même nom !

Si on a été enchantées de découvrir Démodé, on l’a été au moins autant de découvrir le peintre Gaël Davrinche. (photos Stéphane Bisseuil).

Et ses toiles qu’il expose dans le monde entier.

On aime ce que l’on ressent dans cette peinture : une certaine impertinence …

… beaucoup de force  et une folle énergie …

On n’est d’ailleurs finalement pas si surprises que cela, de découvrir dans les portraits de la galerie du peintre sur Instagram, une belle « Ambassadrice »  que l’on connait bien !

 

Suivre Gaël Davrinche sur Instagram.

Visiter la boutique Démodé sur internet : Ici.

Relire l’article sur Martine Camillieri :

Martine Camillieri : auteure, plasticienne, scénographe.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Partagez ce post



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *